La Continuité Ultime

L'éveil

Essence de l'éveil

144 L'infrangible bouddhéité,
O¨ se distingue nettement
Le dharma des deux puretés,
A pour nature sagesse telle
Un soleil et dépouillement
Comme celui du firmament.
144 En l'éveil de la bouddhéité, on distingue nettement le dharma consistant à posséder deux puretés, la parfaite pureté essentielle et naturelle infrangiblement présente à tous [les stades] à laquelle s'ajoute la pureté de la libération finale effective des taches adventices. Aussi la bouddhéité porte-t'elle la marque de l'excellent cumul des deux réalisation et abandon, puisque elle est l'éclairante réalisation des qualités d'une sagesse naturellement indifférenciée [de tous les êtres], éclairante tel l'est par nature le soleil et elle est un dépouillement des deux voiles, d'une complète pureté naturelle comme celui du firmament.
145 Claire lumière sans fabrication,
Présente sans discrimination
Elle a tous types de qualités
D'ouverture et de pureté
En nombre plus grand que celui des
Grains de sable du fleuve Gange.
145 Le corps de réalité, claire lumière naturelle de la vacuité (dhātu) sans souillures, n'est pas fabriqué en tant que la manifestation (mngon pa) de causes et conditions. Présent sans discrimination dans la nature de tous les êtres ordinaires, il a cependant, spontanément établis, intemporels, tous les types de qualités d'ouverture et de pureté (sangs + rgyas) pouvoirs, etc. en nombre sans commune mesure, plus grand que celui des grains de sable d'une rivière [,ici du] fleuve Gange.
Page précédente                                                                       Haut de la page                                             Suite